Le « tennis elbow » au tennis

Qui n’a pas déjà entendu parler du fameux « tennis elbow » ou épicondylite latérale du coude ? C’est un nom assez commun et un problème assez répandu dans la société en général. Plusieurs travailleurs de bureau ou de la construction se plaignent de douleur localisée sur le bord externe du coude suite à des mouvements répétés du poignet. Mais la pathologie peut aussi se produire chez les joueurs de tennis (bin oui, étonnant hein …). Voyons ici certaines raisons expliquant son apparition.

Étant moi-même un joueur de tennis, je suis capable de bien comprendre les différents facteurs qui pourraient amener le développement d’un « tennis elbow » chez le joueur de tennis. Ironiquement, je n’ai jamais eu de douleur dans cette région !

D’abord, parlons de l’équipement. Le premier élément est sans l’ombre d’un doute la raquette. Plusieurs facteurs sont à considérer : le poids, le manche, la tension des cordes et la sensation générale. Le poids doit être adapté à la force du joueur et à son style de jeu. Une petite madame de 70 ans avec de petit bras et une raquette lourde de 333g, ça ne fait pas bon ménage en général. La taille du manche (de 1 à 5) doit être sélectionnée en fonction de la taille de la paume de la main. La tension des cordes dépend de la force du joueur et du style de joueur, plus vous frappez fort naturellement, plus vous pouvez mettre de tension pour augmenter votre contrôle, l’inverse est aussi vrai ! La sensation générale de la raquette est un élément crucial, essayez toujours une nouvelle raquette avant de l’acheter, vous devez être confortable avec celle-ci.

Un élément souvent négligé est la qualité de la balle utilisée. Plus une balle est vieille et molle, plus on doit générer de force pour la faire voyager, plus de force = plus d’effort musculaire inhabituel = plus de chance de blessure. Aussi, oubliez tout de suite les balles du magasin « 1 piastre », j’ai entendu dire qu’il mettait de la roche dedans !

Parlons maintenant de la technique. Le tennis est un sport merveilleux et complexe qui demande beaucoup au niveau physique. Une technique optimale aide à mieux frapper et à moins rater, mais aide aussi à moins se faire mal. Si le seul mouvement impliqué dans la frappe est un mouvement du bras ou encore pire, du poignet, il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup plus de chance de blessure au niveau du bras. Vous ne jouer pas au badminton, une balle c’est nettement plus lourd qu’un petit moineau (hein M. Tremblay de la ligue du jeudi matin). Un mouvement de l’ensemble du corps est impératif.

Tous ces éléments peuvent, s’ils sont inadéquats, lentement sur-solliciter les muscles de l’avant-bras en provoquant une tension exagérée de la main et du coude. Parfois, on sert la raquette trop fort et parfois on fait trop de mouvement du poignet. Des petites déchirures se produisent et Miss Inflammation se présente. La douleur vient de commencer et elle peut durer …………..

Bref, il y a plusieurs éléments à considérer dans ce sport magnifique. Conseils utiles : prenez des cours, choisissez judicieusement votre raquette, utilisez des balle neuves et consultez un physio qui s’y connaît en matière de tennis pour vous aider si vous avez des douleurs ! Bonne saison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s