épaule tennis

Vous connaissez le syndrome de l’épaule gelée

Bien des problèmes peuvent affecter l’épaule et nuire à sa fonction. Un de ceux-ci porte plusieurs noms : épaule gelée (frozen shoulder), capsulite ou encore capsulite rétractile à l’épaule. Cette pathologie apparaît plus fréquemment chez la gente féminine âgée d’environ 50 ans. Elle peut apparaître spontanément sans cause identifiable (idiopathique) ou encore suite à une immobilisation (suite à une fracture par exemple). L’épaule devient de plus en plus douloureuse même sans bouger et tranquillement elle ne bouge plus à cause de la raideur qui s’installe (d’où le nom épaule gelée). Cela évolue lentement et peut se résorber seul sans traitement en plus d’un an  …

Différentes approches sont utilisées pour améliorer la mobilité et la fonction et diminuer la douleur, mais la plus utilisée en ce moment est la combinaison de la physiothérapie et de l’arthroscopie distensive. Le but est de mobiliser graduellement l’articulation de l’épaule, briser les adhérences, relâcher les tensions musculaires, améliorer la posture, enseigner les stades de la pathologie pour diminuer les inquiétudes et aussi enseigner des exercices à faire à la maison (oui oui, le patient a des devoirs). L’arthrographie distensive est une injection de liquide dans l’articulation pour la faire gonfler et permettre plus de mouvement temporairement. Une séance de physiothérapie agressive est impérative après l’injection (dans les heures qui suivent) pour gagner un maximum de mouvement.  Cependant, il ne faut pas rêver en couleur, même avec une approche optimale, la guérison n’est jamais instantanée. À long terme, on s’attend à une récupération quasi complète heureusement.

La capsulite rétractile à l’épaule est un problème assez fréquent (malheureusement) qui est encore mal connu. L’évolution est lente même avec un traitement médical et en physiothérapie agressif. Heureusement, la mobilité revient quasiment à la normale et la douleur disparaît.

Astuce de pro : Vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour éviter une capulite ? N’immobilisez votre épaule que lorsque c’est réellement nécessaire, suite à une fracture ou une intervention chirurgicale par exemple. Le but est de bouger votre épaule, du mieux que vous le pouvez, le plus rapidement possible pour éviter le début de la capsulite. N’immobilisez pas votre épaule pour une tendinite ou autre problème bénin du même genre même si cela soulage votre douleur. Dans le doute consultez un physiothérapeute, il saura vous guider !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s