Le crossfit : un sport à haut risque de blessures

Depuis quelques années déjà, le Crossfit connaît un succès monstre au Québec. Ce sport combinant haltérophilie, course, saut et beaucoup d’autres exercices a su s’introduire tranquillement dans les quartiers industriels du Québec, car une porte de garage et une ambiance de vieux hangar sont des atouts quasi indispensables d’un centre de Crossfit ! Ce sport a été critiqué par plusieurs personnes dont des médecins, des kinésiologues et d’autres spécialistes sportifs. Plusieurs trouvent ce sport dangereux, car ils y voient un risque de blessures orthopédiques important. Mais est-ce vraiment le cas ? Et si on comparait le Crossfit à d’autres sports plus socialement acceptés ? Voici mon humble opinion de physiothérapeute et de crossfiter à temps partiel.

Tout d’abord, il faut comprendre comment se déroule une séance de Crossfit classique. On commence par un échauffement. Une série d’exercice est effectuée pour préparer le corps et le réchauffer et cela constitue le meilleur moyen de prévenir les blessures qui pourraient survenir dans tout sport. Ensuite s’en suit un période technique pendant laquelle les gens pratiquent un mouvement plus ou moins complexe comme un exercice d’haltérophilie (snatch, clean, jerk, en jargon d’haltérophilie) ou de force. Pour finir, le WOD (workout of the day) est le plat principal. Chaque WOD est différent pour défier les athlètes et faire souffrir un à un les muscles de leur corps. Une série d’exercices est effectuée, souvent le plus rapidement possible car c’est une compétition entre les participants ! Tout cela peut sembler un peu exténuant et exigeant pour le corps et c’est le cas ! Cependant, pendant cet entraînement un entraîneur est sur place pour corriger les participants et modifier l’exercice s’il n’est pas approprié pour quelqu’un. Le but est avant tout de s’entraîner et non de se blesser.

Existe-t-il un risque de se blesser en faisant du Crossfit ? Bien sûr ! Mais ce risque est-il plus grand qu’au hockey par exemple ? Je ne crois pas. Il est certain que le soulèvement de charge à répétition entraîne une fatigue pouvant mener à une erreur technique ou tout simplement à une surcharge sur le muscle et provoquer une blessure musculaire, mais il en va de même pour plusieurs sports. De plus, contrairement aux sports de contact, il y a bien peu de risque de commotion cérébrale qui, pour moi, est une blessure beaucoup plus importante. Le Crossfit est nouveau comparativement au hockey ou au football par exemple et c’est probablement pour cette raison qu’il a mauvaise presse malheureusement. En comparant le Crossfit à d’autres sports populaires, on constate que les risques ne sont pas plus élevés.

Le Crossfit est une manière très intéressante de se mettre en forme et cela a motivé plusieurs personnes à être actives. Pour cette seule raison, je crois qu’il ne faut pas critiquer trop rapidement ce sport qui continue de prendre de l’expansion et de faire bouger des milliers de personnes au Québec et partout au monde. Vous pourriez vous blesser, c’est vrai, mais regarder la télévision n’améliorera certainement pas votre métabolisme et votre santé. L’important est de bouger !

Essayez-le, vous pourriez y prendre goût !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s